19/05/2004

12-02

Acrylique sur toile - 30X40

 

« Tu es celle qui frôle la peur d’un regard. Tu ouvres la porte, une fois, pour ne plus dire jamais» David Cantin – Le cœur noir de la parole



17:10 Écrit par Julie-tte | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

elle est merveilleuse.... .... cette toile !! Ju ! j'ai l'impression que je vais pousser cette porte, et que je vais t'y trouver la , en train de peindre, encore et encore.
Ou alors que je vais sombrer dans un gouffre sans fond, mes reves tounoyant tout autours de moi.

Heu je vais pas faire une dissert sur ton tableau hein.

Écrit par : Lux/Stephanie silencieuse | 21/12/2004

Les commentaires sont fermés.